facebook

La Ville Des Cayes

News

 Breaking News

Cayes : la MINUSTAH sensibilise les jeunes sur les prochaines législatives

janvier 05
13:29 2010

«Il est du ressort des autorités haïtiennes d’organiser de bonnes élections.  La MINUSTAH ne fait que jouer un rôle de second degré dans les élections», a d’emblée déclaré le chef par intérim du Bureau régional Sud de la MINUSTAH, Marco Donati.

Toujours selon M. Donati, «la MINUSTAH offre un appui logistique, sécuritaire tout en aidant à la sensibilisation des électeurs. Elle aide également les autorités haïtiennes à  maintenir une atmosphère politique stable favorisant le renouvellement des décideurs politiques».

Intervenant sur le thème, « signification des élections dans un processus démocratique », Jean Pousson Edourzin, Juriste et Professeur de sciences sociales a fait l’historique du processus démocratique en Haïti.

«L’année 1987 marque le début d’une nouvelle période pour Haïti », indique-t-il, ajoutant qu’« avec la promulgation de la constitution de 1987 qui marque la fin d’un règne dictatorial, la condamnation de tout régime autoritaire et l’adoption d’un modèle démocratique, Haïti s’embarque dans une nouvelle ère ».

M. Edourzin a par ailleurs montré l’importance des élections législatives. « Le peuple doit voter ses représentants et les élections demeurent la voie incontournable qui permet à la population de les choisir » déclare-t-il. Celui-ci souligne par ailleurs que « l’idéal même de la démocratie représentative implique inévitablement la tenue de bonnes élections qui puissent permettre au pays de cheminer sur la voie de la prospérité et du développement durale ».

L’intervention de Jean Pousson a été suivie de celle de Murielle Présulmé, cadre au Ministère à la Condition Féminine et au Droit des Femmes. Elle est intervenue sur le thème, « Elections inclusives : participation des jeunes et des femmes ».

Dans son exposé, Mme Présulmé a fait valoir que les femmes et les jeunes, considérées comme la cheville ouvrière de la société, ont été longtemps marginalisés et mis à l’écart dans les affaires politiques du pays. L’occasion pour elle d’encourager les jeunes universitaires à s’impliquer davantage dans la vie politique du pays afin de faire prévaloir leurs droits. « Vous êtes la force vive du pays, en aucun cas et sous aucun prétexte vous ne devez pas rester à l’écart », conseille-t-elle.

«Le vote : un droit et un devoir, première étape de la participation dans la gouvernance », a été le thème retenu par Me Roger Yves Olivier, autre intervenant à ce forum. Il explique que choisir sciemment son candidat représente la première action qui mène à une bonne gestion du pays. Il a également fait remarquer que les prochaines élections sont d’une importance capitale pour l’avenir d’Haïti.

Ces interventions ont été suivies d’un grand moment d’échanges entre intervenants et participants. Certains de ces derniers ont exprimé leur appréhension sur le déroulement du processus électoral.

L’assistance était composée de 53 jeunes universitaires venus des différentes facultés de la ville des Cayes.

Facebook Comments

About Author

Les Cayes

Les Cayes

Related Articles