facebook

La Ville Des Cayes

News

 Breaking News

Des sinistrés hébergés aux Cayes en situation difficile

mai 01
10:49 2010

Arrivés aux Cayes le 14 janvier denier, les premiers rescapés ont été hébergés sur le terrain de football des Cayes dénommé le « Land des Gabions ». Les jours qui ont suivi leur arrivée, ces sinistrés ont pu recevoir de l’assistance de la MINUSTAH, de la direction départementale de la Protection Civile, de la Mairie des Cayes et d’autres entités impliquées dans les activités humanitaires.

Cependant, le 27 avril dernier ces sinistrés au nombre de 220 ont été obligés de quitter ce campement provisoire à la demande des autorités municipales. Selon le maire de la ville des Cayes, Pierre Yvon Cherry, la fédération haïtienne de football insistait grandement au près des autorités pour libérer le terrain de jeu en vue de faciliter le déroulement du championnat de football.

Depuis, les déplacés qui ont assisté impuissants au démontage de leurs tentes, sont éparpillés dans la ville des Cayes, complètement livrés à eux-mêmes. Florance Monvil, une des déplacés, mère de jumeaux a expliqué son désarroi et celui de ses compagnons d’infortune. « Nous nous sommes retrouvés seuls sans savoir où aller. Plusieurs criaient et d’autres s’adressaient au ciel », a-t-elle déclaré.

Certains d’entre eux ont été recueillis par un membre de l’Association des Militants Authentiques du Sud (AMAS), Fernand Roger. « J’étais près du stade, et j’ai vu ce groupe de personnes. Je me suis arrêté pour m’informer et c’est alors que sinistrés m’ont exposé leurs problèmes », a-t-il expliqué.

Au total, 54 déplacés ont trouvé refuge dans cette association. Mais leur nouvelle situation laisse beaucoup à désirer. Logés dans une salle d’environ 10 mètres de long et de 6 mètres de large ils sont dépourvus de tout. Pas d’eau potable, pas de nourriture. « Nous n’avons pas de quoi nous nourrir », affirme Alex Jean, déplacé originaire de Léogane (Ouest du pays). Les conditions hygiéniques sont lamentables. Ils n’ont pas accès aux toilettes et dorment à même le sol. Certains d’entre eux sont malades et ont besoins d’assistance médicale.

La situation des sinistrés qui logeaient au campement « Land des Gabions » fait pitié. Elle interpelle les autorités locales et les organisations humanitaires.

Rédaction : Jean Kechnord Edmond

Edition : Martine Denis Chandler

Facebook Comments

About Author

Les Cayes

Les Cayes

Related Articles

Connect with:




money transfer