facebook

La Ville Des Cayes

News

 Breaking News

Une ville dans le noir, l’insécurité menaçante

Une ville dans le noir, l’insécurité menaçante
juin 28
09:52 2016

Depuis plusieurs semaines, la ville des Cayes a connaît une pénurie d’électricité sans pareille. Une ville totalement plongée dans l’obscurité. Les responsables locaux de l’EDH ne sont pas en mesure de fournir la moindre explication claire et convaincante sur les causes fondamentales de cette situation qui produit des effets négatifs sur le secteur commercial et les ménages. Des groupes de différents secteurs de la population s’apprêteraient à investir les rues pour dénoncer cette situation et réclamer le rétablissement du courant électrique dans la ville. La nuit, des gens de certains quartiers érigent des barricades de pneus enflammés en signe de mécontentement.

Dans la nuit de vendredi à samedi écoulée, l’électricité avait été timidement rétablie dans certaines zones. Les abonnés sont très critiques envers l’EDH qui ne peut pas répondre à ses obligations de service, pourtant, ils se trouvent dans l’obligation eux-mêmes de payer les bordereaux d’un montant excessif pour un service non fourni.

Le responsable des relations publiques de la centrale semi-autonome des Cayes a toujours tenté, sans succès d’expliquer la situation. Parfois l’on parle de moteurs en panne, de dettes antérieures de l’État envers la compagnie qui fournit l’énergie (Hay trac). Alors, où est la vérité ?

De son côté, le délégué départemental du Sud, Louis Paul Raphaël, qui se montre très préoccupé par cette situation, a déclaré, dans la presse locale, qu’il avait eu des échanges avec certains responsables concernés afin de pallier cette situation. Entre-temps, le phénomène de l’insécurité tend à rebondir, les actes de cambriolage dans les maisons d’affaires, les vols domestiques se multiplient dans la nuit. L’insécurité est en nette hausse.

Si l’énergie est un besoin essentiel et même indispensable au niveau des ménages et pour le fonctionnement du secteur commercial, ce produit devient quasiment rare en Haïti.

Joseph Serizier

Le Nouvelliste

Facebook Comments

Related Articles