facebook

La Ville Des Cayes

News

 Breaking News

La musique, c’est la vie !

La musique, c’est la vie !
décembre 17
11:51 2016

L’équipe de LavilledesCayes a rencontré Ketler MACOME dans le cadre de sa tournée pour la promotion de son album My Gratitude. Ketler MACOME est ce gentleman à l’esprit vif toujours agité frétillant de plaisir avec son plus grand complice, son saxophone. Hier, à Pompano Florida, aujourd’hui en Haïti aux Cayes, demain North America. Il a l’air d’un gamin espiègle derrière son élégant smoking.

LVDC : Ketler MACOME, vous êtes saxophoniste, clarinettiste. Dites- nous Ketler, comment avez-vous débuté dans la musique ?

K.M : Mon nom est Ketler Macome. Je suis né aux Cayes, Haïti. J’ai appris à jouer de la musique à l’école Othello Bayard des Cayes dès l’âge de dix ans. J’ai performé pour la première fois, là où j’ai fait mes études primaires et c’est ici aussi que je me suis rendu compte de ma passion pour la musique. En 2009, j’ai participé à « Musique en Folie » en Haïti, où je jouais de la clarinette avec un Blues Band. Et c’est en 2010 que j’ai commencé à jouer du saxophone.
LVDC : « Referans » votre premier opus sorti fête prochainement son 1er anniversaire. Un album chargé d’émotions, de sensibilité, bien accueilli par le public. Vous vous êtes senti comment après la sortie de votre 1er album ?
K.M : J’étais heureux de voir comment les gens aiment ce que je fais, ils m’écrivent toujours pour me montrer leur amour et me dire combien ils apprécient l’album.
LVDC : On pourrait dire que c’était un bon début pour vous ?
K.M : Absolument
LVDC : Et vous revenez encore avec « My gratitude » ! Vous empeignez ce nouvel album d’une touche vraiment personnelle par rapport au premier album Referans. Pourquoi cette différence ?
K.M : Oui, L’album « My gratitude » est vraiment différent par rapport au premier album. Referans, c’est un nom qui est très large. J’ai choisi ce nom parce qu’il y avait quatorze chansons de toutes les catégories. Referans avait un cadre plus élargi que « My gratitude ». Alors que ce dernier est un album personnel empreint de beaucoup de sensibilité.

LVDC: « My gratitude » est le fruit de votre vécu. En parlant d’expériences, vous représentez Haïti partout où vous allez. Il y a trois ans de cela, vous aviez été le seul musicien haïtien a joué dans le World Peace Orchestra en donnant un concert pour la paix au Lincoln Center, à New York. Comment a été cette expérience ?

K.M : Bah ! Je pourrais dire que l’expérience avec World Peace Orchestra était l’une de mes meilleures. J’avais l’opportunité de jouer avec les musiciens de plus de 80 pays. On était tous des jeunes à représenter nos pays en jouant ensemble pour la paix par la musique. L’idée, c’était de prouver au monde, prouver aux gens que par la musique, on peut tout changer, de pacifier le monde. C’était une belle expérience. En fait, moi personnellement, c’était l’une de mes premières expériences sur le plan international. Aller aux États-Unis, Aller à New- York pour un mois avec des gens que je n’avais même pas connu avant. Avec différentes langues, différentes cultures. On avait eu la chance de jouer ensemble, partager nos cultures, nos langues, connaître de différentes choses. Et on avait l’opportunité de jouer avec des artistes internationaux de grande renommée, des superstars. Dans le concert, il y avait des hommes d’État de différents pays. Il y avait des artistes comme Kevin Spacey, Rita Cosby, plusieurs stars américains y étaient. C’était une belle expérience.

LVDC : Une formidable expérience, pour vous ! Et depuis, vous ne cessez d’instrumentaliser des chansons haïtiennes comme la fameuse Okay Chéri d’André Dadou Pasquet ! De mettre la culture haïtienne en valeur! Ketler MACOME, que répondez-vous à certains de vos détracteurs qui disent que votre seul talent consiste à interpréter les chansons des autres ?

K.M : Rire. Je leur dirai d’aller écouter l’album Referans : M gen Passion, Fò m’ ale, Mwen santi m’ kontan, Garden Of Love.

LVDC : Vous faîtes de la musique depuis l’âge de neuf ans. C’est quoi la musique pour vous ?

K.M : La musique c’est la vie!

J’ai commencé avec la musique depuis l’âge de neuf ans mais j’ai commencé à jouer le sax en 2010. Et depuis c’est une passion.

LVDC : Merci Ketler Macome. À ne pas oublier que vous ferez la vente-signature de votre album My gratitude le 30 décembre 2016 à Ocean Breeze, lors d’ une soirée de Gala à compter de six heures PM.

Propos recueillis par :

JEAN-LOUIS Ervenshy

Facebook Comments

About Author

Les Cayes

Les Cayes

Related Articles

Connect with:




money transfer