facebook

La Ville Des Cayes

News

 Breaking News

Une épidémie de conjonctivite fait rage dans le Sud

Une épidémie de conjonctivite fait rage dans le Sud
avril 11
06:22 2017

Cela fait plus de deux semaines depuis que l’Institut Brenda Strafford, desservant les 10 départements du pays, fait face à une recrudescence des cas de conjonctivite. Ledit hôpital est toujours encombré et les cas ne font qu’augmenter. Plus de 150 cas sont diagnostiqués chaque jour à l’Institut Brenda Strafford, l’unique hôpital en soins oculaires de la région.

«la conjonctivite fait la une dans le département du Sud, ces derniers jours. Plus de 150 cas sont reçus par jour à l’Institut Brenda Strafford, l’unique hôpital en soins oculaires de la région et qui reçoit des cas de tous les recoins du pays », déclare la directrice des soins infirmiers de cet hôpital, Marie-Ange Yacinthe. Face à cette situation, l’infirmière en chef de l’Institut Brenda Strafford (IBS), affirme que celui-ci se trouve dans l’obligation de ne plus limiter les consultations par jour, comme on le faisait auparavant.

« Les patients sont en grand nombre et arrivent à tout moment de la journée », explique Marie-Ange Yacinthe qui encourage les personnes infectées à se faire soigner à l’hôpital au lieu de prendre des médicaments empiriques. Une pratique qu’elle déplore tout en rappelant que les traitements traditionnels peuvent avoir des effets négatifs sur l’organe de la vue.

La directrice des soins infirmiers de l’IBS explique, par ailleurs, que la conjonctivite est une maladie contagieuse causée par un microorganisme. Il se peut qu’il s’agisse de virus ou bactéries a-t-elle renchéri. Marie-Ange Yacinthe souligne, toutefois, que la conjonctivite ne nuit pas à la vision, cependant peut entraîner des situations regrettables si les personnes infectées s’avisent de se soumettre à un traitement empirique. Ainsi conseille-t-elle aux gens de respecter les principes d’hygiène comme se laver les mains avant et après avoir frotté les yeux et de ne s’essuyer qu’une seule fois avec une serviette hygiénique. Elle conseille également la population de n’injecter aucun corps étranger dans les yeux s’il n’est pas prescrit par un médecin ou toute autre personne formée en la matière. Seulement de l’eau pure, faisant exception, peut aider à éliminer graduellement les bactéries, a ajouté l’infirmière en chef qui, toutefois, reconnaît que la meilleure option c’est de se rendre à l’hôpital pour se faire soigner.

Marie-Ange Yacinthe exhorte la population à appliquer les conseils susmentionnés afin de limiter la propagation de la maladie, tout en rappelant que la conjonctivite, communément appelée « azoumounou» dans la communauté haïtienne, est une infection facile à traiter. Soulignant, cependant, que les conjonctivites bactériennes et virales sont très contagieuses et qu’il est préférable de les soigner rapidement afin de ne pas contaminer son entourage.

Edver Serisier/national

Facebook Comments

About Author

Edver Serisier

Edver Serisier

Related Articles