facebook

La Ville Des Cayes

Msgr Francois Wolff LIGONDE » Les Gens du Sud (DCD)

Ceux sont des personalités décédées qui ont marqué la vie Politique, Sociale et Culturelle du Département du Sud. Pour suggestions ou ajout envoyez nous un courriel [email protected]

Photo de Msgr Francois Wolff LIGONDE

Francois Wolff LIGONDE

Archeveque de Port-au-Prince

Biography

Le 17 février 1928, dans le diocèse des Cayes, les époux Einard Ligondé et Ilia Jean-Baptiste ont donné le jour à un garçon qu’ils ont prénommé François Wolff, l’aîné d’une famille de dix (10) enfants. Il fit ses études primaires à l’école Frère Odile Joseph, de sa ville natale, dirigée par les Frères de l’Instruction Chrétienne (FIC). Pour ses études classiques, il s’est dirigé au Collège Saint Martial avant de faire son entrée à l’Ecole Apostolique Notre-Dame comme petit séminariste. Ses études théologiques terminées, il a été ordonné prêtre le 11 juillet 1954 par Son Excellence Mgr Rémy Augustin, premier évêque haïtien. Aussitôt après, il partit pour la France où après deux années d’études à l’université d’Angers (1954-1956), il décrocha sa licence en théologie. Le 17 février 1928, dans le diocèse des Cayes, les époux Einard Ligondé et Ilia Jean-Baptiste ont donné le jour à un garçon qu’ils ont prénommé François Wolff, l’aîné d’une famille de dix (10) enfants.

Il fit ses études primaires à l’école Frère Odile Joseph, de sa ville natale, dirigée par les Frères de l’Instruction Chrétienne (FIC). Pour ses études classiques, il s’est dirigé au Collège Saint Martial avant de faire son entrée à l’Ecole Apostolique Notre-Dame comme petit séminariste. Ses études théologiques terminées, il a été ordonné prêtre le 11 juillet 1954 par Son Excellence Mgr Rémy Augustin, premier évêque haïtien. Aussitôt après, il partit pour la France où après deux années d’études à l’université d’Angers (1954-1956), il décrocha sa licence en théologie. Rentré en Haïti en 1956, il a été nommé professeur au collège Saint-Louis de Jérémie jusqu’en 1964. Cette même année, il fut reçu licencié en droit civil à l’école de Droit de Jérémie. En septembre 1964, il partit de nouveau pour l’Europe plus précisément à Fribourg en Suisse où il prépara son doctorat en théologie. Durant son séjour à Fribourg, il a été nommé archevêque de Port-au-Prince le 20 août afin de pouvoir remplacer Mgr François Poirier, mis à la retraite le 18 août 1966 (Mgr Poirier 3 juillet 1955 – 18 août 1966).

Le 28 octobre 1966, en la cathédrale de Port-au-Prince, Mgr François Wolff Ligondé a reçu l’ordination épiscopale du Cardinal Antonio Samore comme 8e archevêque de Port-au-Prince. Messeigneurs Albert François Cousineau et Rémy Augustin avaient pris part à cette cérémonie par laquelle l’Eglise catholique d’Haïti allait avoir son propre clergé, le clergé indigène. Au regard de l’acte posé par le président François Duvalier en vue d’instaurer le clergé indigène dans le pays, Mgr Albert Dorélien devait déclarer : «Excellence, vous avez rééditez 1804 !» (ref. Mémoires d’un Leader du Tiers-Monde).

Fred McGuffie
[email protected]